Vert l'avenir

Une ruche connectée au portable du TC

Brigitte Bonnaud, apicultrice de loisir, aux côtés de Cécile Cosset et Mickael Murail, devant la ruche connectée mise en place depuis début avril 2022. Photo O.Lévêque/Pixel6TM

Avec une première ruche connectée mise en place sur le territoire du négoce Cosset entre Vendée et Deux-Sèvres, l’enjeu est de mieux comprendre le comportement des pollinisateurs pour adapter les pratiques agricoles, et surtout renforcer les liens agriculteurs-apiculteurs.

12,5 % du colza collecté sera bas carbone

De gauche à droite : Bertrand Chereau, responsable technique, Laëtitia Vallée, en charge de la collecte, Anaïs Coupé, responsable administratif et gestion, et Cyril Coupé, responsable commerce et achat. Photo : Willy Deschamps/Pixel6TM

Dans le cadre de son programme de valorisation des bonnes pratiques en agriculture, Vert l’avenir, le Naca, a organisé une conférence de presse le 18 mars dernier au siège du négoce AC Négoce, à Pézy, en Eure-et-Loir. Le thème de cette conférence portait sur la culture de colza bas carbone.

La féverole s’incruste dans les rotations

De gauche à droite : Pierre Fichet, agriculteur, Luc Bienaimé et Cédric Clochard, du négoce Lamy-Bienaimé, et Nicolas Pugeaux, du Naca. CP O;Lévêque/Pixel6TM

Enjeux agronomiques, environnementaux, mais aussi de relocalisation des protéines pour l’alimentation animale. Voici les raisons qui ont poussé les établissements Lamy-Bienaimé, situés dans les Deux-Sèvres, à renouer avec la féverole, presque oubliée dans le secteur.

Objectif - 50 % d’azote avec un biofertilisant

François Gibon, directeur du Naca, aux côtés de Laure Jacques et de Mickael Murail, du négoce Hermouet. CP : O.Lévêque/Pixel6TM.

Un biofertilisant en apport foliaire sur blé ou sur maïs, permettant de réduire la dose totale d’azote de 50 % ? C’est sur cette innovation forte que mise Hermouet, le négociant vendéen qui réalise chaque année 100 M€ de chiffre d’affaires, avec une collecte de plus de 400 000 tonnes. 

Investir dans un toasteur pour des protéines locales

Au centre, Christophe Pasquier, co-gérant du négoce Pasquier VGT’al, accompagné de sa fille, et à gauche, François Gibon, directeur du Naca. Photo O.Lévêque/Pixel6TM

En 2016, le négoce Pasquier VGT’al, basé à Secondigny (15 millions d’euros de chiffre d’affaires, 25 salariés) et détenu par Christophe et Fabienne Pasquier, a choisi d’investir dans un toasteur pour les graines de soja, de lupin ou de féverole.

Cérélia, un conseil « au plus proche de la date d’épandage »

Pierre Carrère du groupe Geosys, Pierre Bertin du négoce Piveteau et Jean-Guy Valette, directeur du Naca (de gauche à droite) ont présenté l’outil Cérélia ce 22 mai. Photo : DR

Lors du Salon de l'agriculture Nouvelle Aquitaine, Vert l’avenir a tenu une conférence de presse sur le thème « l'apport d'azote modulé grâce aux images satellites ».  Pierre Carrère du groupe Geosys, Pierre Bertin du négoce Piveteau et Jean-Guy Valette, directeur du Naca ont présenté l’outil Cérélia.

Promouvoir les bonnes pratiques avec Vert l’avenir

Laurence Frouin, directrice développement services chez Isidore et Jean-Guy Valette, directeur du Négoce Agricole Centre-Atlantique ont présenté le programme Vert l’avenir. Photo : DR

Dix bonnes pratiques ont été répertoriées et seront valorisées par le plan d’action Vert l’avenir. Ce programme est porté par le Négoce Agricole Centre-Atlantique.