trésorerie

Être vigilant à la gestion du BFR

« L’objectif est d’arriver à une différence de 5% au maximum entre le prix net et le prix de facture, contre 15% actuellement », évoque Benoît Lagarde, responsable animation bassins chez Actura. © DR

Benoît Lagarde, responsable animation bassins chez Actura nous explique comment Actura accompagne ses adhérents afin de surmonter les difficultés de trésorerie des agriculteurs.

Quand la distribution s'engage

Marie Vallon, directrice juridique, fiscal et social chez FNA (Fédération du négoce agricole) et Olivier Cauuet, responsable du financement de l'agriculture au Crédit Agricole Nord de France. ©FNA/DR

Les conséquences de la récolte 2016 se font encore sentir sur les trésoreries des agriculteurs. En cette période compliquée, les coopératives et les négoces les accompagnent avec notamment des modalités de paiements, des emprunts à court terme tripartites et des redistributions exceptionnelles.

La crise rebat les cartes de la distribution

Jean-Sébastien Bailleux, directeur du Pôle partenaires agrofourniture InVivo, et Vincent Magdelaine, directeur métiers du grain chez Coop de France. Photo  : O.Lévêque/Pixel Image

Les agriculteurs pourront-ils financer leur approvisionnement à l’automne prochain ? Avec la crise actuelle, la question se pose chez certains d’entre eux.