Terres Inovia

Biostimulant : un chitosan spécial pour chaque culture

À droite, Hamed Cheatsazan dispense une formation dans les locaux d’Amiroy. Photo : Amiroy

Avec une formulation spécifique pour chaque usage et un chitosan de qualité optimale, l’entreprise Amiroy veut révolutionner l’emploi de ce biostimulant en agriculture. En grandes cultures, elle propose une première gamme en enrobage de semence et une seconde en application foliaire.

Des variétés de colza moins sensibles aux carences azotées et à l’égrenage

Certaines des variétés de LG Seeds sont estampillées « tolérantes à l'égrenage » permettant de limiter les risques de perte de rendement lors de la récolte. Photo : Mathieu Lecourtier/Média&Agriculture

Pour la nutrition azotée du colza, Limagrain recommande de faire confiance aux outils d’aide à la décision existants : la réglette azote colza de Terres Inovia, l’application ImageIT de Yara et les images satellitaires. Cela étant, il n’est pas toujours évident que les apports d’azote soient toujours placés au bon moment pour la culture. C’est pourquoi l’obtenteur a travaillé sur la génétique de la culture afin de proposer des variétés dites « N-flex ».a

Pois chiches et lentilles : un bilan de campagne nuancé

Pois chiches et lentilles : un bilan de campagne nuancé. Photo : Rytis/Philipp Berezknoy/AdobeStock

Une année extrêmement décevante pour les lentilles et meilleure pour les pois chiches, voilà ce qu’il faut retenir du bilan de campagne dressé le jeudi 21 octobre par Terres Univia et Terres Inovia. Pour se développer, ces deux filières bénéficient de dispositifs complémentaires d’accompagnement.

Colza : vers une hausse de la sole ?

La poursuite de l’embellie des prix du colza pourrait encourager les producteurs  à augmenter leurs emblavements lors de la prochaine campagne. Photo : Terres Inovia

La succession d’étés secs et la montée en puissance des résistances aux insecticides pour différents ravageurs d’automne ont entraîné une nette diminution des surfaces semées en colza ces dernières années, incitant les distributeurs à proposer des cultures de remplacement. La poursuite de l’embellie des prix pourrait encourager les producteurs à augmenter leurs emblavements lors de la prochaine campagne.