soja

Du soja local, dans un esprit filière !

120 adhérents de Terre comtoise cultivent du soja, ce qui représente une surface de 1000 hectares. Photo : L. Jung-Cetiom

Face aux incertitudes liées à l’approvisionnement en soja tracé non-OGM et compte tenu des atouts agronomiques de cette culture, la coopérative Terre comtoise a développé en trois ans une filière « Soja de pays », qui couvre désormais 90% de ses besoins.

Euralis investit dans la filière soja

"Le soja est une culture qui apporte une rentabilité à peu près équivalente à celle du maïs et qui est adaptée à nos conditions pédoclimatiques", expose Cédric Poeydomenge, de la direction technique d’Euralis. Photo : Euralis

3,5 millions d’euros. C’est la somme investie par Sojalim, société créée par Euralis et le groupe Avril, pour construire une unité de trituration de soja. L’usine, dont le permis de construire est en cours de validation, est prévue pour être achevée à la fin du premier semestre 2017.

Le groupe Avril soutient le "soja responsable"

La Table ronde pour le soja responsable encourage des producteurs de soja partout dans le monde à respecter des standards environnementaux et sociaux.

À l’occasion du congrès annuel de la Table ronde pour le soja responsable (RTRS) qui s’est tenu du 20 au 21 mai à Bruxelles, le groupe Avril a renforcé son engagement au sein de cette organisation.

Développer une filière soja locale

Extrusel pourra transformer 35 000 à 40 000 t de soja en 2015.

Dijon Céréales, Bourgogne du Sud, Interval, Terre d’Alliances et Terre Comtoise misent sur le soja local. L’outil de trituration des graines oléagineuses Extrusel basé à Chalon-sur-Saône a redémarré en 2014 la trituration du soja, avec 14 000 tonnes traitées. Et cette quantité devrait augmenter: