Russie

La filière semencière déstabilisée par la guerre en Ukraine

« À date, on estime que 70% des semences de maïs et 75% des semences de tournesol ont pu être acheminées, mais rien ne garantit que les agriculteurs sur place seront en capacité de réaliser ces productions », indique Claude Tabel. Photo : pavlobaliukh

La Russie et l'Ukraine sont les deux premières destinations des semences françaises hors de l’Union européenne. L’UFS a tenu une conférence de presse le 14 avril dernier afin de faire le bilan des impacts actuels et à venir pour ses entreprises adhérentes.

Faut-il maintenir les sanctions contre la Russie ?

« Arrêter les sanctions contre la Russie en contrepartie d’importations de porc et de produits laitiers. » © Weyo/Fotolia

À quelques semaines du vote, Circuits Culture et les autres revues agricoles du groupe ATC ont choisi de vous faire part de quelques-unes des idées des candidats à l’élection présidentielle 2017 concernant l’agriculture. Nous les avons soumises à des responsables de la distribution, des techniciens et des agriculteurs.