produits phyto

Nouvelles règles en matière de CEPP

À partir de 2022, les produits de biocontrôle, les produits à faible risque et les produits utilisés exclusivement dans le cadre d'un programme de lutte obligatoire seront exclus du champ d’application des CEPP. CP : C. Milou/Pixel6TM

Un décret publié au Journal officiel le 9 novembre 2019 prévoit les conditions dans lesquelles le dispositif des CEPP s’applique aux distributeurs de produits phyto pour l’année 2020. 

4 leviers pour réduire les produits phyto

Les dirigeants d’Unéal ont présenté lors du Techniday les moyens proposés pour réduire le recours aux produits phyto. Photo : S.Bot/ATC

Les dirigeants d’Unéal ont présenté lors du Techniday les moyens proposés par la coopérative pour réduire le recours aux produits phyto : la semence et la génétique, les produits de biocontrôle, les innovations dans le machinisme et le numérique.

Une première version avec 36 solutions

La première version du contrat de solutions a été dévoilée le 11 juillet par (de gauche à droite) Christian Pèes de Coop de France, Christiane Lambert de la FNSEA, Alexandre Quillet de la CGB, et Éric Thirouin de la FNSEA. Photo : DR.

Le 11 juillet dernier, les 40 partenaires ont dévoilé à la presse la première version du contrat de solutions avec ses 36 solutions. L’objectif est de réduire les usages et les risques des produits phytosanitaires tout en garantissant la compétitivité des

Des applications déjà en test

Grâce à l’analyse de la biomasse de la culture couplée à la modélisation des maladies, Bayer est capable d’éditer des cartes de modulation intraparcellaire de fongicides sur blé tendre. © Bayer

Qu’ils soient constructeurs, distributeurs ou firmes phytosanitaires, les acteurs agricoles se penchent sur la modulation de dose des produits phytosanitaires. Si certaines applications sont déjà disponibles, se pose la question du délai entre l’analyse et la pulvérisation.