Ocealia

Océalia soutient la luzerne

Un groupe de travail sur la cuscute vient d’être monté chez Océalia, indique Jérôme Gauchon, responsable agronomie fourragères et intercultures. Photo : Océalia

Dans le cadre de sa démarche de transition agricole et alimentaire « Le Sillon responsable », Océalia soutient la luzerne et espère, dès 2023, augmenter la sole dédiée à cette culture. Comment ? En levant les freins qui ralentissent actuellement son déploiement. L’enjeu est de taille : gagner sur l’autonomie protéique des élevages.

60 % de l’EBE réalisé par les filiales

Philippe Delusset (à gauche) et Thierry Lafaye, respectivement président et directeur général d’Océalia, ont présenté le bilan de l’exercice 2020-2021. Photo : CK Mariot

Ce 9 décembre, l’assemblée générale d’Océalia a eu lieu, réduite au format statutaire. Le chiffre d’affaires consolidé du groupe est de 810 M€. Les filiales pèsent un tiers de ce chiffre d’affaires mais près de 60 % de l’EBE du groupe.

Le digital, un vrai projet d’entreprise

Sur la dernière campagne de morte-saison chez Océalia, 20 % des ventes d’appro ont été réalisées en ligne, indique Pierre-Yves Treguer, animateur marketing e-commerce Océalia. Photo : Océalia

« De plus en plus de nos adhérents consultaient des sites d’e-commerce agricole, alors nous avons choisi d’aller sur aladin.farm, pour répondre à cette attente, explique Pierre-Yves Treguer, responsable marketing e-commerce chez Océalia.

Océalia acquiert Lely Center de Granzay Gript

Fin avril, Philippe Delusset, Thierry Lafaye (à gauche), et Patrick Delafraye (à droite) ont signé la reprise par Océalia de Lely Center. Photo : Océalia

Océalia a repris 75 % des actions de Lely Center de Granzay-Gript (SAS Agriculture et Robotique du Poitou), entreprise située dans les Deux-Sèvres. La signature a eu lieu fin avril. Les 25% restant seront acquis par la coopérative en 2024.

Anticiper les besoins des agriculteurs

« La séparation de la vente et du conseil phyto responsabilise davantage l’agriculteur car il doit prendre aussi ses responsabilités sur la façon de mettre en œuvre l’intervention phyto », indique Philippe Ballanger. Photo : CK Mariot

Océalia a anticipé la séparation de la vente et du conseil phyto depuis six ans. Les 84 conseillers d’exploitation d’Océalia ont en charge la relation globale des agriculteurs, formalisée dans un contrat d’accompagnement. Les conseillers s’appuient sur le réseau d’observations de la coopérative afin d’apporter des solutions aux agriculteurs.

La coopérative a dépassé les 10 000 adhérents

 Océalia a tenu son AG plénière le 10 décembre dernier, en visioconférence. CP : Océalia

Le 10 décembre dernier, Océalia tenait son AG plénière en visioconférence. Après la décision juridique de fusion lors des AG de décembre 2019 avec Natéa, la fusion opérationnelle comptable, informatique, et métiers avec la coopérative du Limousin a été réalisée en juin et en juillet 2020.