Nufarm

Maïs : accompagner les semis précoces

Pour Gilles Espagnol de Nufarm, l'intérêt avec des semis de maïs précoces est de pouvoir fractionner les applications d’herbicides. © Nufarm

Avec des semis précocifiés en maïs pour se prémunir des périodes de stress hydrique en été, l’enjeu est d’accompagner au mieux la réussite des levées face aux ravageurs et adventices. Gilles Espagnol, récemment arrivé chez Nufarm, liste ses conseils.

Un portefeuille enrichi d’une quarantaine de produits

« Le portefeuille actuel de Nufarm sera enrichi avec des produits de marque reconnus et molécules importants, tels que le prochloraze, le trinexapac et plusieurs mélanges à base de tébuconazole », précise Lionel Orcel, directeur de Nufarm France. © S.Bot/Pixel image

Nufarm a racheté des produits à Adama, FMC et Syngenta. Ainsi la société australienne complète sa gamme avec une quarantaine de produits pour la France. Il s’agit de produits à base de sulfonylurées anti-dicotylédones, de florasulam, de prochloraze, de trinexapac et de tébuconazole.

 

 

Changement de cap pour conquérir l'Europe

De g. à d. : Noël Schermesser, directeur marketing France, Dave Allen, directeur des opérations Europe, Hugo Schweers, executive general manager Europe, Yvonnick Jambon, directeur AG business Europe et José Ruivo, directeur Agro France.

Avec 40 millions d’euros de chiffre d’affaires, Nufarm ne totalise que 2% de parts de marché phyto en France. L'entreprise veut aujourd'hui combler son retard sur les marchés français et européen. Sa stratégie? Passer d'une société générique à une société qui apporte de la valeur ajoutée.