négoce

Des groupes de 10 TC par réunion de lancement

« Au sein du groupe Carré, nous sommes contents d’avoir pu maintenir la sécurité de l’emploi et le maintien des salaires, indique Maximilien Carré. Et les collaborateurs en sont conscients. » CP : S.Bot/Média et Agriculture

Le déconfinement coïncide avec le lancement de la campagne d’automne. Les TC du groupe Carré pourront désormais rencontrer les agriculteurs en rendez-vous en face-à-face tout en respectant les mesures de distanciation sociale.

Le choix de la vente des produits phyto

Bernard Goudy, président des Ets Goudy : « Il est difficile de se passer de la vente de phyto. La marge sur ces produits est nécessaire pour conserver le modèle social et économique de l’entreprise. » Photo : DR

L’entreprise de négoce Ets Goudy a choisi de poursuivre la vente de produits phytosanitaires de synthèse, renonçant ainsi au conseil et au service aux agriculteurs à compter de 2021. Pour son dirigeant, Bernard Goudy, la préoccupation du moment est de savoir comment délivrer le conseil aux clients.

« Nous avons mis en place un système de drive »

« Notre priorité est d’assurer la continuité de la production agricole », assure Jean-François Péris. CP : DR.

Jean-François Péris, directeur général du groupe Péris, nous explique comment ses équipes se sont adaptées à la crise du coronavirus. Télétravail, vidéo, drive… Autant de solutions pour assurer la continuité de la production

Communiquer par vidéo sur Facetime avec les viticulteurs

En cette fin du mois de mars, la vigne redémarre lentement. Les vignerons continuent de travailler, tout comme les technico-commerciaux des distributeurs. Photo : S.Favre/Média et Agriculture

En cette fin du mois de mars, la vigne redémarre lentement. Dans les zones les plus avancées, les bourgeons ont déjà éclaté et les feuilles s'épanouissent. Les amendements sont apportés au sol et le désherbage du cavaillon se prolonge. Bref, les vignerons continuent de travailler, tout comme les technico-commerciaux des distributeurs.

Un groupe Insectes pour échanger

« Les opérateurs ont beaucoup d’interrogations. Ils ont besoin d’échanger sur les techniques et de bénéficier de conseils », indique Lucile Brazzini, responsable commerce des grains à la FNA. Photo : FNA

Dans un contexte défavorable aux solutions chimiques et suite à la demande des adhérents, la FNA a mis en place un groupe de travail Insectes en début d’année 2019. À ce jour, il regroupe quinze structures. Citons notamment Agri-Négoce, Armbruster, Groupe Carré, Groupe Soufflet, Jeusselin et Ternoveo.

Didier Nedelec, nouveau délégué général

Didier Nedelec devient délégué général de la FNA à compter de ce 26 juin. Photo : DR

Didier Nedelec devient délégué général de la FNA à compter de ce 26 juin.

« Ce poste comporte beaucoup d’enjeux, évoque Didier Nedelec. Les négoces sont, dans certaines régions, les dernières activités économiques présentes dans le milieu rural. »

Sensibiliser aux changements économiques

« Les hommes sont importants dans notre développement, indique Xavier Harlé. Nous sommes passés de 45 TC lors de la création de Ternoveo il y a six ans à 55 à ce jour. » CP : S.Bot/ATC

Lors des Expertises, qui se sont déroulées le 14 juin à Crèvecœur-sur-Escaut (Nord) et qui ont rassemblé près de 400 personnes, Xavier Harlé, directeur général de Ternoveo, est revenu sur les dossiers stratégiques pour le négoce : séparation de la vente et du conseil phyto, pépinières de jeunes, conséquences de la grève SNCF sur le transpo

Optimiser la valorisation du maïs ensilage

Hubert (3e en partant de la droite) et Jean-Pierre Bernard (3e à gauche), dirigeants des Ets Pierre Bernard, entourés de leurs 2 TC, ont choisi d’aborder la valorisation du maïs ensilage. ©S.Bot/Pixel Image

35 agriculteurs ont assisté à la réunion sur la valorisation du maïs ensilage, organisée par les Ets Pierre Bernard, négoce situé à Lecelles (Nord).

Vegalor : conforter le négoce dans les Deux-Sèvres

Les Ets Lamy et les Ets Bienaimé viennent de se regrouper via Vegalor. Luc Bienaimé, président de Vegalor, et Jean-Claude Lamy des Ets Lamy.©DR

Après de nombreuses années de travail en commun, d’implication et de développement, les Ets Lamy et les Ets Bienaimé viennent de s’associer au 1er janvier 2018. Ces 2 entreprises veulent renforcer le tissu du négoce agricole dans le Centre-Ouest et principalement dans les Deux-Sèvres.