La coopération agricole

« L’engrais, difficulté centrale pour 2022-2023 »

Antoine Hacard, président de la section Métiers du grain à LCA: "Avec les prix en hausse de plus de 50 % sur les récoltes à venir, les coop vont avoir des besoins accrus en fonds de roulement." Photo : LCA

Président de la coopérative Cérèsia et de la section Métiers du grain de La Coopération agricole, Antoine Hacard prédit un lancement de campagne d’automne 2022 tendu, avec des hausses de prix d’engrais et des disponibilités encore incertaines. Face à l’enjeu, diverses mesures sont attendues des pouvoirs publics.

« Des hausses de prix des assurances inévitables »

Pour Mélanie Pressans, responsable supply chain et international à la direction compétitivité et transition écologique de LCA, les hausses de prix des assurances sont inévitables afin de répercuter les sinistres liés au conflit en Ukraine. Photo : DR

Les activités transport des coopératives sont impactées par le conflit ukrainien-russe. Comment La Coopération agricole (LCA) les accompagne-t-elles dans ce contexte ?

« Veiller à ce que le pragmatisme l’emporte sur le dogmatisme »

Bernard Ader : « En anticipant, on peut mieux accompagner chacun de nos agriculteurs pour faire de cette PAC un atout pour la pérennité et le développement de son exploitation. » Photo : Euralis

Vice-président d’Euralis, Bernard Ader est aussi président de la commission Europe de La Coopération agricole et vice-président de la Cogeca. Il revient sur la manière dont ces instances ont su peser, en France et en Europe, dans les négociations de la nouvelle PAC. Il nous propose également son regard sur cette PAC et sur la façon dont Euralis entend accompagner ses adhérents pour se l’approprier.

Boris Calmette passe la main à Jean-Pierre Arcoutel

Boris Calmette à la retraite. Photo : DR

Depuis quelques semaines, Boris Calmette passe sereinement la main sur ses différents mandats de représentation de la coopérative agricole. À 62 ans, le viticulteur coopérateur a choisi de faire valoir ses droits à le retraite sur son exploitation viticole dans l’Hérault et sur la vie politique !

« Renforcer les capacités d’investissement de nos entreprises »

La Coopération agricole nutrition animale et le Syndicat national des industriels de la nutrition Animale (SNIA) organisaient ce 14 octobre les premières « Rencontres de la nutrition animale ». Photo : Bazaille Consulting

La Coopération agricole nutrition animale et le Syndicat national des industriels de la nutrition Animale (Snia) organisaient ce 14 octobre les premières « Rencontres de la nutrition animale ». Les acteurs de ces filières ont réaffirmé « leur engagement en faveur d’une filière française souveraine, compétitive et responsable, au service d’un élevage durable et d’une alimentation de qualité qui réponde aux attentes de l’ensemble des marchés »