La coopération agricole

Un pacte de souveraineté afin d’assurer le maintien de la chaîne alimentaire

« La Coopération agricole souhaite que puisse être conclu un pacte de souveraineté entre les acteurs de la filière alimentaire, les pouvoirs publics et les consommateurs », indique Dominique Chargé. Photo : LCA

Depuis 2021, le secteur alimentaire connaît une crise inflationniste inédite depuis plus de 40 ans sur l’ensemble des coûts de production agricole et agroalimentaire. À cette situation s’ajoute une inquiétude concernant la disponibilité des ressources de matières premières et de la main-d’œuvre pour les transformer, ce qui menace ainsi la continuité des activités de production. Face à ce constat alarmant, La Coopération agricole (LCA) propose plusieurs mesures afin d’assurer la sécurité alimentaire de la France.

Vers un modèle de restauration collective plus local et responsable

L'ambition de La Coopération agricole et Compass Group est de soutenir la pérennité des filières alimentaires afin de garantir la qualité, la variété et l’origine France des 171 millions de repas que le groupe délivre chaque année. Photo : kriss75

À l’heure où 12 millions d’enfants viennent de reprendre le chemin des cantines scolaires, La Coopération agricole signe une convention de partenariat avec Compass Group France, acteur de la restauration collective sous contrat. Leur ambition est de soutenir la pérennité des filières alimentaires afin de garantir la qualité, la variété et l’origine France des 171 millions de repas que le groupe délivre chaque année, dont 300 000 repas par jour dans les cantines scolaires.

De nouvelles opportunités à l’export pour la bio

Cette nouvelle récolte permettra de repartir ainsi sur une campagne « très propre en matière de stocks », indique Jérôme Caillé. Photo : shocky/Adobe Stock

Si les stocks élevés de céréales françaises de la récolte 2021 paraissaient inquiétants, l’inflation sur le transport et surtout la guerre en Ukraine ont rebattu les cartes.

L’avis de Dominique Chargé, président de La Coopération agricole

Dominique Chargé, président de La Coopération agricole. Photo : La Coopération agricole

Comment La Coopération agricole (LCA) a-t-elle perçu le rapport d’information sur les coopératives ? Quelles sont les propositions qui ont retenu son attention ? Comment va-t-elle s’en inspirer pour appuyer ses réflexions ? Dominique Chargé, président de LCA, répond à ces questions.

Découvrez le premier épisode avec Catherine Matt

Circuits Culture est heureux de vous proposer ses podcasts. Dans l’émission « Le dirigeant à mission », vous découvrirez le portrait d’un dirigeant de la distribution agricole. Pour le premier épisode de nos podcasts, c’est Catherine Matt, directrice de La Coopération agricole métiers du grain, que vous allez entendre.

Découvrez tous les lauréats du Prix Coop Com !

La Coopération agricole a dévoilé les lauréats de son concours Coop Com. Photo : E.Legouhy

La Coopération agricole vient de dévoiler les lauréats du Prix Coop Com, un concours consacré aux initiatives de communication des coopératives agricoles et agroalimentaires, en partenariat avec CB News. 

Prix communication produit :

« L’engrais, difficulté centrale pour 2022-2023 »

Antoine Hacard, président de la section Métiers du grain à LCA: "Avec les prix en hausse de plus de 50 % sur les récoltes à venir, les coop vont avoir des besoins accrus en fonds de roulement." Photo : LCA

Président de la coopérative Cérèsia et de la section Métiers du grain de La Coopération agricole, Antoine Hacard prédit un lancement de campagne d’automne 2022 tendu, avec des hausses de prix d’engrais et des disponibilités encore incertaines. Face à l’enjeu, diverses mesures sont attendues des pouvoirs publics.

« Des hausses de prix des assurances inévitables »

Pour Mélanie Pressans, responsable supply chain et international à la direction compétitivité et transition écologique de LCA, les hausses de prix des assurances sont inévitables afin de répercuter les sinistres liés au conflit en Ukraine. Photo : DR

Les activités transport des coopératives sont impactées par le conflit ukrainien-russe. Comment La Coopération agricole (LCA) les accompagne-t-elles dans ce contexte ?

« Veiller à ce que le pragmatisme l’emporte sur le dogmatisme »

Bernard Ader : « En anticipant, on peut mieux accompagner chacun de nos agriculteurs pour faire de cette PAC un atout pour la pérennité et le développement de son exploitation. » Photo : Euralis

Vice-président d’Euralis, Bernard Ader est aussi président de la commission Europe de La Coopération agricole et vice-président de la Cogeca. Il revient sur la manière dont ces instances ont su peser, en France et en Europe, dans les négociations de la nouvelle PAC. Il nous propose également son regard sur cette PAC et sur la façon dont Euralis entend accompagner ses adhérents pour se l’approprier.