invivo

InVivo lance Episens, son nouveau pôle blé

Selon Thierry Blandinières et François-Xavier Quarez, Episens incarne le savoir-faire unique du pôle blé d’InVivo : sa valeur ajoutée “filière” du grain au produit fini. Photos : InVivo
Un an après l’acquisition du groupe Soufflet, InVivo dévoile le nom de son nouveau pôle blé : Episens. Il réunit trois activités complémentaires : la meunerie, les ingrédients et la boulangerie/viennoiserie/pâtisserie. L’ambition est de doubler le chiffre d’affaires de ce pôle en cinq ans.

Coopératives, négoces, quel accompagnement pour les start-up ?

La distribution agricole s’implique dans le déploiement des start-up en les intégrant dans leurs plateformes techniques, comme l’évoque Olivier Clyti (à g.), directeur stratégie, R&D innovation, RSE et digital au sein d’InVivo. InVivo/La Ferme Digitale

Payer pour voir, c’est-à-dire investir, ne semble pas être la stratégie envisagée par la distribution agricole vis-à-vis des start-up, les acteurs financiers plus classiques étant mieux armés pour le faire.

Investir dans l'Agtech

En 2019, 630 start-up de l'Agtech et de la Foodtech ont été recensées en France. Même si la distribution agricole n'investit pas directement dans ces jeunes pousses, elle s'y intéresse fortement ! La preuve avec les essais mis en place sur les plateformes des coopératives et des négoces.

InVivo accélère son plan de sobriété énergétique 2025

InVivo va réduire fortement les opérations dans les silos cet hiver (ventilation, nettoyage, calibrage) et stopper les opérations de nuit. Photo : dvoevnore

Face à la crise énergétique liée à la guerre en Ukraine et à la demande expresse de la Première Ministre de réduire de 10 % la consommation d’énergie des entreprises dès les prochaines semaines, le groupe InVivo renforce la mobilisation de l’ensemble de ses métiers : agriculture, malterie, meunerie, boulangerie industrielle, jardinerie, né

Un chiffre d’affaires cumulé de 238,4 milliards d’euros en 2020

Olivier Frey, consultant spécialisé des coopératives, a mis à jour en mai dernier son étude sur les 100 premières coopératives agricoles européennes. Ce top 100 a été construit sur le chiffre d’affaires réalisé sur l’exercice 2020 pour les coopératives clôturant fin décembre et l’exercice 2019-2020 pour celles clôturant fin juin. Zoom sur les principaux chiffres à retenir.

Agrosolutions et BASF pour une approche combinatoire

Des passages de herse étrille à 60 degrés jours après le semis ont été testés, à 3 feuilles ou avant la reprise de végétation en sortie hiver. Photo : O.Lévêque/Pixel6TM

Depuis début 2021, un groupe de travail, conduit par Agrosolutions et BASF avec une dizaine de coopératives partenaires du réseau InVivo, planche sur l’agroécologie et le désherbage des céréales. Les outils mécaniques sont en première ligne, complétés par un meilleur positionnement des traitements pour espérer réduire les IFT.

Thomas Voisin remplace Didier Robert à la tête de Smag

Âgé de 44 ans et ingénieur agronome formé à la finance et au digital, Thomas Voisin sera le nouveau directeur de Smag à compter du 1er juin 2022. Photo : Smag

Succédant à Didier Robert à la tête de Smag, Thomas Voisin croit dans la poursuite d’une digitalisation forte de l’agriculture française pour apporter davantage de valorisation et met l’accent sur l’importance de l’interopérabilité des outils.

Une activité impactée par les basses eaux du Rhin

Lorsque le niveau du Rhin est en dessous du seuil d’une bonne navigation, cela renchérit le coût du transport. Photo : Nicolas Barjot

Le silo d’Ottmarsheim fait partie des 12 plateformes d’exportation d’InVivo. Situé sur le bord du Rhin, ce silo réceptionne jusqu’à 500 000 tonnes par an de produits en vrac. Les marchandises partent principalement vers les industries de transformation en France, en Allemagne et aux Pays-Bas.