Didier Vagnaux

Séparation conseil et vente phyto : dans l’expectative

Pour Didier Vagnaux, la crise actuelle va contraindre les pouvoirs publics à revoir leurs priorités et à redonner de la souplesse aux acteurs historiques que sont les coopératives pour accompagner leurs adhérents dans la transition vers l’agroécologie. Photo : A. Coronel/Terroir Est

Alors que la demande sociétale et les enjeux sociétaux poussent à une évolution des pratiques agricoles, les dirigeants de la coopérative Interval jugent le moment mal venu d’obliger les opérateurs historiques à revoir leur modèle économique en séparant leurs activités de conseil et de vente.

Encore une année difficile pour la coopérative

Didier Vagnaux, le président de la coopérative, a exhorté ses collègues à faire preuve de pédagogie et à être présents sur les réseaux sociaux pour reconquérir le terrain médiatique perdu. CP : A.Coronel/Terroir Est.

L’activité d’Interval a été durement impactée par les conditions climatiques de la campagne 2017-2018, avec des récoltes d’été et d’automne très pénalisées, tandis que la volatilité des marchés complique plus que jamais la commercialisation.