coopérative

Une collecte d’été en baisse de 15% chez Arterris

En blé dur, la collecte d'Arterris est en baisse de 13 % par rapport à l’année dernière. Photo : Arterris

Le groupe coopératif Arterris dresse le bilan d’une saison de récoltes pour le moins atypique, marquée par des disparités de collectes entre le pourtour méditerranéen et le Sud-Ouest, tant d’un point de vue qualitatif que quantitatif. L’ensemble des céréales d’été subissent une baisse de rendement d’environ 30 % par rapport à la norme du territoire Arterris.

NatUp a collecté 20 % d’orge en plus

Pour cette moisson 2022, la bonne surprise vient du colza, avec un rendement moyen qui dépasse les 40 q/ha. Photo : NatUp

La moisson chez NatUp devrait se terminer, à quelques exceptions près, en cette fin de semaine. C’est une moisson précoce historique. Au 26 juillet, 80 % de la collecte est réceptionnée. Cette moisson est presque parfaite, avec un bémol pour les taux de protéines des blés.

Un vignoble expérimental pour renforcer l’offre de vins français

Le vignoble expérimental représente pour Arterris un investissement de plus d’un million d’euros. © Arterris

Fruit d’un partenariat entre Arterris et Les Vignobles de Vendéole, le vignoble expérimental de la ferme de Bonanza vise à proposer aux agriculteurs désireux de se lancer dans la viticulture une vitrine permettant une analyse économique globale d’un vignoble.

Un objectif de chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros en 2027

De gauche à droite : Denis Le Moine, vice-président d’Eureden, Serge Le Bartz, président, et Alain Perrin, directeur général, lors de l’assemblée générale du groupe le 10 décembre. Photo : Sacha Drouart

Le groupe Eureden, issu de la fusion des coopératives Triskalia et d’aucy, a tenu son assemblée générale le 10 décembre, l’occasion pour Serge Le Bartz, président du groupe, et Alain Perrin, directeur général, de dresser le bilan de l’année écoulée et de dévoiler leurs ambitions pour l’avenir.

Dirigeants/élus : quel alignement des leaderships ?

« Des clashs entre présidents et directeurs dans les coopératives, il y en a régulièrement », reconnaît Michel Tavernier, consultant auprès du cabinet Enaxion. Photo : Enaxion

Lors du dernier congrès de DIRCA, tenu début octobre, Michel Tavernier du cabinet Enaxion, a présenté une étude sur les profils comparés des leaderships de dirigeants et administrateurs de coopératives. Si les fonctions « création de la vision » et « développement de l’adhésion », sont fortement activées, par les administrateurs comme les directeurs, le suivi de la mise en œuvre l’est beaucoup moins.

Produire et transformer français pour manger français demain

La Coopération agricole vient de rendre son rapport économique « La souveraineté alimentaire de la France : tirer les leçons de la pandémie de Covid-19 ». Photo : DR

La Coopération agricole vient de rendre son rapport économique « La souveraineté alimentaire de la France : tirer les leçons de la pandémie de Covid-19 ». Réalisé au cœur du premier confinement afin de préparer l'avenir, ce rapport est le fruit de la réflexion prospective des coopératives.

Professionnaliser la gouvernance des coopératives

Stéphane Neck (à gauche) et Daniel Chéron, respectivement directeur et président du HCCA, ont présenté les enjeux du guide des bonnes pratiques de la gouvernance à la presse le 17 juin. Photo : HCCA

Le HCCA revient sur la gouvernance des coopératives avec son guide paru en mars dernier. Différentes thématiques y sont détaillées : le binôme directeur/président, la formation, le renouvellement des générations, la féminisation des conseils d’administration...

Agrifeel.fr : une nouvelle approche de la relation coopérative

Agrifeel.fr comprend à ce jour quatre grandes thématiques : commander, produire, vendre et piloter. Cet outil a été conçu pour  correspondre le plus possible à la demande des usagers : les agriculteurs, mais aussi les acteurs de la coopérative. Photo: TDS

En janvier dernier, le groupe Terres du Sud a déployé Agrifeel.fr, outil conçu en interne pour faciliter les relations entre ses adhérents et ses services. Cette plateforme « tout en un » est aussi l’occasion de renforcer les fondements coopératifs.

Réduire l’impact carbone des filières d’élevage

L’Union de coopératives de production et de commercialisation de bovins et de caprins est impliquée depuis plusieurs années dans la réduction de l’empreinte carbone des filières d’élevage. Photo : Feder

La coopérative Feder est impliquée dans la réduction de l’empreinte environnementale des activités de productions animales via son engagement dans le projet Life Beef Carbon et la démarche « Carbon Agri ». Le groupe vise l’engagement volontaire de 500 éleveurs dans une démarche de réduction d’empreinte carbone et/ou de certification des gains carbone à l’horizon 2024.

Le résultat net de la coopérative redevient positif

Olivier Chaillou (à gauche), le président de Terrena, et Alain le Floch, le directeur, en amont de l'AG 2020. CP : O.Lévêque/Pixel6TM

http://www.circuits-culture.com/content/une-nouvelle-direction-un-nouveau-directeur-chez-terrenaCovid-19 oblige, la coopérative Terrena organisait ce jour son assemblée générale (initialement prévue le 26 mai) en format digital, avec 124 délégués conviés et appelés à voter en ligne les différentes dispositions. C’est cependant en physique, à Ancenis (Loire-Atlantique), que se tenait ce matin la conférence de presse, pour faire le point sur les résultats 2019 (exercice clôt au 31 décembre) de la coopérative totalisant 21 500 adhérents.