carburant

Quand les prix du carburant flambent

Certains transporteurs ont dû appeler leurs clients pour leur annoncer qu’ils allaient désormais appliquer l'indexation gazole. Photo : tunach17/Adobe Stock

Cela n’a échappé à personne : il s’est produit début mars un épisode très marquant et très brutal d’augmentation du prix du carburant, avec un baril de pétrole allant jusqu’à frôler les 140 $. Pour beaucoup de transporteurs routiers, cela s’est apparenté à une catastrophe.

Des alternatives au gazole fossile

Les moteurs électriques sur batterie ou sur pile à combustible constituent sans doute de bonnes solutions de décarbonation, mais leur mise en œuvre est freinée par un coût souvent prohibitif. Le gaz fait souvent figure d’alternative au gazole, mais cela reste une énergie carbonée, et le coût d’équipement est élevé tandis que le coût comme la disponibilité futures du gaz posent question. Restent de nombreuses alternatives au gazole fossile, directement utilisables dans les moteurs diesel.

Des camion roulent au colza

Arnaud Le Grom de Maret, directeur général du groupe EMC2, et Christophe Sussat, président de Valtris France. Photo : DR

Dans sa stratégie de renouvellement de sa flotte de véhicules poids lourds, EMC2 prend le virage de l’énergie renouvelable, avec le B100. Un contrat d’approvisionnement a été signé avec la société Valtris-Champlor, implantée à Verdun.