biosolutions

Un challenge pour rapprocher start-up et négoces sur l’innovation

Dans le cadre de Négoce-up', un chèque de 50 000 euros sera attribué pour financer la collaboration start-up/négoce.

Le challenge Négoce-up’ vise à soutenir des projets de collaboration de start-up et PME candidates avec des négoces parrains. Un tremplin pour ces entreprises afin qu’elles puissent développer un nouveau projet et le confronter directement à la réalité du terrain. Les solutions innovantes doivent tourner autour du biocontrôle, des biostimulants, du numérique ou de la robotique.

Déployer un panel de biosolutions représentant 30% du CA d’ici 2026

Avec sa plateforme d’innovation Biologicals, Corteva a l’ambition de devenir un acteur majeur du biocontrôle, notamment par le lancement de sa gamme de phéromones Enrapta®. Photo : Corteva

En 2022, Corteva accélère encore sa croissance en vue de répondre à la demande accrue de produits d’origine naturelle, et plus largement de nouvelles biosolutions. L’entreprise a fait de la recherche le principal levier de sa croissance et de son engagement durable.

À la recherche de biosolutions efficaces et compétitives

Différents maillons de la filière sont rassemblés dans la chaire Bio4solutions, qui se veut proche du terrain. Photo : Droit Devant

Former aux biosolutions et les développer pourraient être les mots d’ordre de la Chaire Bio4solutions, créée en 2020 sous l’impulsion de l’Ensaia - université de Lorraine. Elle intègre différents maillons de la filière, dans un partenariat public-privé, et s’attelle à la recherche de biosolutions performantes et économiques.

Une offre de biosolutions en expansion

De Sangosse veut développer des biosolutions afin de cultiver des produits de qualité et en quantité tout en réduisant le recours aux produits de protection des plantes conventionnels. Photo : Pixel6TM

Le biocontrôle est utilisé par environ 37 % des producteurs de grandes cultures, mais les utilisateurs sont largement satisfaits à hauteur de 82 %, indique De Sangosse. Des objectifs de croissance de ce segment de marché sont annoncés.

Un objectif de 17 millions d’ha en biosolutions d’ici 2030

L’équipe de De Sangosse a présenté ses ambitions sur les biosolutions. CP : DR

D'ici 2030, De Sangosse ambitionne de couvrir 17 millions d’hectares développés avec ses biosolutions en France. Celles-ci rassemblent les biofertilisants, les biostimulants, le biocontrôle et les adjuvants.