adjuvants

Adjuvants : ils ne s’associent pas qu’aux herbicides

Frédéric Pagès, vice-président de l’AFA-Adjuvants, rappelle : « Les ventes des adhérents de l’AFA représentent aujourd’hui 90% du marché français des adjuvants. » © S. Leitenberger/Adobe Stock

Si le marché des adjuvants progresse en France, ces produits restent majoritairement employés avec des herbicides. Longtemps, la recherche d’efficacité a été le critère déterminant dans l’acte d’achat. Désormais, des critères environnementaux et d’autres, prennent le pas, et pourraient modifier la tendance des usages.

Une campagne « en demi-teinte » pour les adjuvants

"Sur cinq ans, les ventes d'adjuvants réalisées par les fabricants sont en hausse de 29% en valeur et de 11 % en ha", note l'AFA. Photo : DR

L'Association française pour les adjuvants (AFA), qui regroupe 90 % des fabricants et metteurs en marché, conclut une campagne 2023 « en demi-teinte ». Elle évoque « une crise inflationniste sans précédent », mais note cependant « une progression des usages sur les trois dernières campagnes ».

15 millions d’ha ont reçu un adjuvant en 2015

En 2015, 57% des adjuvants utilisés sont des mouillants et 43% sont des huiles. DR

D’après le bilan annuel de campagne de l’Association française pour les adjuvants (Afa), 15 millions d’hectares ont reçu un adjuvant dans l’Hexagone en 2015.

Dorénavant, l'Anses évalue et décide

L’enjeu pour l’Anses est de concilier le maintien d’une expertise scientifique indépendante pour ces évaluations et la responsabilité de délivrance des AMM.

L’Anses a fêté ce 1er juillet ses cinq ans, et a reçu comme cadeau, outre un nouveau bâtiment flambant neuf qui sera inauguré la semaine prochaine, de nouvelles missions.