Actura

Assurer la pérennité des membres du réseau

Pour Pascal Blateau, secrétaire général du groupe Actura et responsable d'Actura Finance, "notre soutien contribue à renforcer la confiance des organismes bancaires." Photo : Actura

Accompagner les projets de reprise, de transmission ou de développement, et plus largement proposer une prestation d’ingénierie financière. Voici les missions d’Actura Finance, qui voit depuis 2015 son rôle amplifié dans un contexte de concentration de la distribution agricole et d’accroissement des BFR face à la hausse des matières premières.

La digitalisation du secteur agricole est sur les chapeaux de roues

Eric Barbedette, Stéphane Marcel et Pierre-Benoît Decool ont échangé leurs points de vue et attentes en matière d'e-commerce et de digitalisation. Photo : amornchaijj/Adobe Stock

Le 6 avril, Vuca Strategy a réuni trois acteurs majeurs du secteur agricole afin d’établir un état des lieux de la digitalisation de celui-ci en France. Eric Barbedette, directeur général du Groupe Actura, Stéphane Marcel, CDO d’InVivo et CEO d’aladin.farm, et Pierre-Benoît Decool, responsable du développement commercial de la coopérative La Flandre, ont ainsi échangé leurs points de vue et attentes en matière d'e-commerce et de digitalisation. Voici leurs conclusions.

Le challenge sera d’approvisionner les agriculteurs en engrais

« Au niveau national, seulement 60 à 70 % des volumes d’ammonitrate sont couverts, contre 40 à 50 % en azote, indique Olivier Bidaut. Alors qu’habituellement, à la même période, nous sommes à 60 à 70 %, c’est notamment du réappro que nous avons besoin. »

Prix des engrais qui flambe, indisponibilité de produits phyto, pénurie de chauffeurs routiers, autant de points qui viennent chambouler le lancement de campagne de printemps. L’une des difficultés sera d’approvisionner les agriculteurs en engrais azotés et P-K avec des quantités qui répondent à leurs besoins.

Ses deux grandes réussites : D'Clic et Actura

Jean-Baptiste Barbazanges : « Actura réfléchit au e-commerce avec un projet en cours d’étude. » Photo : Actura

Après une carrière de plus de quarante ans dans le monde de l’industrie phytosanitaire et de la distribution agricole, Jean-Baptiste Barbazanges, directeur réseau chez Actura va prendre sa retraite le 31 décembre prochain. Il sera remplacé par Christophe Mailly. Il revient pour "Circuits Culture" sur la réussite de D’Clic et d’Actura et sur les évolutions qu’a connues la profession.

Les visites d’essais du réseau Étamines sous forme virtuelle

Les visites d’essais ont réuni plus de 280 participants, une hausse de 10 % par rapport à l’année dernière qui s’explique en partie par le format visioconférence. CP : DR

Le cycle de visites des huit fermes Étamines du réseau Actura en grandes cultures vient de s’achever. Face à la crise sanitaire, l’édition 2020 a dû s’adapter et proposer certaines d’entre elles en visioconférence.

Jean-Baptiste Barbazanges d’Actura : « Pas d’inquiétude sur les produits »

En herbicides colza et céréales à paille, et traitements de semences, il ne devrait pas y avoir de problèmes significatifs d’approvisionnement. Photo : DjiggiBodgi.com/Adobe Stock

Le lancement de la campagne d’automne approche à grands pas. Qu’en sera-t-il de la disponibilité des produits en cette période de crise sanitaire ? En herbicides colza et céréales à paille, et traitements de semences, il ne devrait pas y avoir de problèmes significatifs d’approvisionnement.

Des apports au plus proche des semences

L’azote, le phosphore et le soufre sont les éléments principaux à localiser, d’après Marc Lambert, responsable agronomie chez Yara France. Photo : M.Lecourtier/Média&Agriculture

Avec le déploiement du semis direct, la fertilisation localisée est de plus en plus pratiquée, y compris en cultures d’automne. Si les engrais sont disponibles sur le marché, le frein réside davantage dans le manque de matériel adapté pour les apports.

Un nouveau modèle d’expérimentation avec les fermes Etamines

Actura a annoncé le lancement d’un nouveau modèle d’expérimentation adossé à un réseau de dix fermes Etamines. CP : DR

Créé en fin d’année 2015, quelques mois après le lancement de la centrale d’achats Actura, le réseau Etamines avait comme principal objectif d’évaluer les produits de protection des plantes et des semences avant leur référencement, pour les entreprises du réseau Actura.

Etamines : un nouveau cap à partir de 2018

Gaël Leplatre (Leplatre), François-Claude Cholat, (Maison François Cholat), Michel Bottollier (ACTURA - Etamines), Denis Deschamps (Cave coop. Estezargues) et Jacques Oustric (Charrière Distribution). ©Actura

Le 13 octobre dernier, le Réseau Etamines a donné rendez-vous aux responsables techniques et commerciaux des entreprises du Réseau Actura et aux fournisseurs pour son deuxième "carrefour technique" sur le thème «Comment l’e

Être vigilant à la gestion du BFR

« L’objectif est d’arriver à une différence de 5% au maximum entre le prix net et le prix de facture, contre 15% actuellement », évoque Benoît Lagarde, responsable animation bassins chez Actura. © DR

Benoît Lagarde, responsable animation bassins chez Actura nous explique comment Actura accompagne ses adhérents afin de surmonter les difficultés de trésorerie des agriculteurs.