Rhône-Alpes

Agri Sud-Est Centre distribue les robots de Naïo

Gauthier Thevenon (à gauche) est le premier client de Mathis Liogier (Agri Sud-Est Centre) dans la Loire. Photo : I. Aubert/Pixel6TM

Le groupe coopératif Eurea ajoute une corde à son arc avec la distribution des robots de Naïo Technologies, avec sa filiale AgriSud-Est Centre. L’objectif est de proposer de nouvelles technologies à ses clients de Loire et Haute-Loire et de les accompagner dans la robotisation.

Prêts pour le lancement de la démarche bas-carbone

La plantation de haies fait partie des mesures de séquestration du carbone. Photo : C. Waligora

Apporter de la valeur ajoutée à ses adhérents est le leitmotiv chez Oxyane. Dernière initiative en date : aider les agriculteurs à diminuer leur sensibilité au changement climatique, tout en valorisant leur démarche. Le principe ?

Le lâcher mécanisé des trichogrammes en test chez Oxyane

Ce quad rehaussé permet d'épandre les trichogrammes dans les maïs de plus de 1,30 m à haute vitesse. Photo : I. Aubert/PIxel6TM

Début juin, les agriculteurs de la plaine de Lyon ont pu voir un petit véhicule haut sur pattes foncer à 20 km/h dans les maïs. Tous les 20 mètres, elle largue une petite boîte en carton depuis un réservoir accroché à l’arrière.

Création d'Oxyane solaire pour installer 8 MWc

Le président d'Oxyane, Thierry Josserand (au centre), est entouré par Georges Boixo, directeur, et Jean-Yves Colomb, président délégué (à droite). Photo : Oxyane

Malgré le contexte Covid-19, les dirigeants d’Oxyane sont satisfaits de leur premier exercice après la fusion Dauphinoise-Terre d’Alliances. Parmi leurs projets : développer la production d'énergie photovoltaïque pour un objectif de 8 MWc.

La Coopération Agricole mise sur la formation

Jean-Claude Darlet et Patrice Dumas renouvellent la convention pour trois ans.

Mardi 27 octobre, à Lyon, La Coopération Agricole et Vivea ont signé le renouvellement pour trois ans de leur convention. Cette dernière est actualisée au contexte de transition agroécologique.

Agri-éthique ou le succès d’une filière vertueuse

De gauche à droite : Baptiste Bernard (groupe Bernard), Karine Forest (minoterie Forest), Frédéric Geneste (groupe Bernard), et Barthémy de Gove (agri-éthique) ont réuni leur filière agri-éthique le 21 septembre. CP : I. Aubert/Pixel6TM

Ils sont 55 producteurs de blé cette année, peut-être seront-ils encore davantage l’an prochain ? C’est bien ce à quoi travaillent Karine Forest, directrice de la minoterie Forest, Baptiste Bernard et Frédéric Geneste, du groupe Bernard, et tous les membres de la filière agri-éthique lancée depuis 2017 entre l'Allier, l'Ain et la Saône-et-Loire.

Première présentation officielle de la coopérative Oxyane

Les dirigeants d'Oxyane préparent un plan stratégique pour l'automne. De gauche à droite : Mathieu Staub, Georges Boixo, Thierry Josserand et Jean-Yves Colomb. CP : DR

Après validation par les adhérents des coopératives Dauphinoise et Terre d'Alliances en janvier dernier, la naissance d’Oxyane a été autorisée ce 30 juin 2020 par l'Autorité de la concurrence, avec rétroactivité au 1er juillet 2019. Pesant environ 630 M€ de chiffre d’affaires, cette coopérative moyenne pour la France sera la plus grosse de la région Rhône-Alpes.

Optimisme mesuré sur l'impact de la crise

La coopérative Terre d'Alliances espère un impact minime de la crise sur ses résultats 2019/2020. CP : DR

Comme toutes les entreprises, Terre d'Alliances a vu ses activités impactées par la crise du coronavirus. Il a fallu, par exemple, organiser le télétravail dans les services administratifs et revoir l'organisation du travail pour permettre la mise en place de consignes sanitaires.

Covid-19 : priorité à l'agricole

Les agriculteurs sont dans les parcelles et la coopérative Dauphinoise se mobilise pour les approvisionner. Photo : DR

Pendant la crise du Covid-19, l'activité agricole continue. C'est même un gros pic d'activité. Aussi, dès le début du confinement, la coopérative Dauphinoise a souhaité continuer à apporter ses services à ses adhérents.

Eurea lance Gourmélia, sa marque alimentaire

Bertrand Relave (directeur d'Eurea) et Christophe Chavot (président) présentent la nouvelle marque alimentaire du groupe. CP : DR.

Elle s'appelle Gourmelia et identifiera désormais les farines et les lentilles produites par le groupe coopératif Eurea. En gestation depuis l'an dernier, la nouvelle marque alimentaire a été lancée ce jeudi 4 décembre, au Gamm vert de Villars (Loire), dans la couronne stéphanoise.

Un nouveau silo pour développer la filière CRC

Constitué de 14 cellules, ce nouveau silo permet de répondre au cahier des charges CRC. CP : I. Aubert/Pixel6TM

Le groupe coopératif Eurea vient d’inaugurer un silo de 10 300 tonnes à Savigneux (Loire). Un nouvel outil qui devrait permettre de pousser plus loin le développement de la filière CRC.

Un pas supplémentaire vers l’aval

Terre d'Alliances compte 24 site d'appro-collecte, 8 dépôts Ecovigne, 15 magasins grand public. © Terre d'Alliances

Le groupe coopératif Terre d’Alliances (Ain) clôt son exercice 2017/2018 sur une collecte de 606000 t et un chiffre d’affaires en progression de 7% à 194 M€. Face aux évolutions des modes de consommation, les dirigeants souhaitent se rapprocher du consommateur.

Modernisation et professionnalisation

(De gauche à droite) : François Martel, Christophe Devos, Bernard Comte et Sylvain Robinet. Photo : I. Aubert/Pixel6TM

Un changement de l’ensemble du système informatique a pesé sur les résultats 2017-2018 de Natura’pro. Malgré ce contretemps, le groupe coopératif basé en Drôme-Ardèche poursuit son développement, avec un nouveau projet 2019-2021.