Lorraine

Epilor diversifie son activité

Epilor réceptionne et trie 175 000 quintaux de semences chaque année, de céréales à paille, protéagineux et désormais trèfle violet. Photo : H.Grare/Pixel Image

Créée en 1984 à l’initiative de la CAL, Lorca et le GPB, la station de semences Epilor située à Dieulouard (54), a pour objet le tri, la protection et l’ensachage des semences multipliées par les adhérents des trois coopératives.

Des charges de fonctionnement réduites de 3 M€

Jean-Paul Marchal, président de la Cal, a rappelé les grandes lignes de l’union de moyens Terialis. Photo : Jean-Luc Masson

La moisson 2016, une des pires vécues en Lorraine, a donné du fil à retordre à la Coopérative Agricole Lorraine, dont tous les secteurs affichent une baisse d’activité. La maîtrise des charges et la recherche d’économie ont toutefois permis de terminer l’exercice positivement en redistribuant 1,4 M€ aux adhérents.

Un chiffre d’affaires consolidé en retrait de 70 M€ sur 2016-2017

Christian Sondag (à gauche) et Alexandre Raguet, respectivement président et directeur général du groupe Lorca ont présenté le bilan de 2016-2017 lors de l'AG du 05/12. © Claire Lamy / Pixel Image

« La moisson 2016 a été catastrophique tant en volume qu’en qualité. D’habitude lorsqu’il n’y a pas de volume les prix sont au rendez-vous mais là ce n’était pas le cas », voici les premiers mots qu’a prononcé Christian Sondag président de Lorca lors de l’assemblée générale de la coopérative ce 5 novembre 2018.

Un résultat net positif de 3,38 M€ pour 2016-2017

René Bartoli a annoncé la fusion des filiales machinisme C3M (57) et C4M (54, 88 et 70), et la reprise des établissements Simon en Moselle. Et un rapprochement a été engagé avec les établissements Parmentelot (88). ©Alain Humbertclaude

La coopérative EMC2 a connu une campagne 2016-2017 difficile, conséquence d’une moisson fortement amputée. Elle s’en sort néanmoins avec un résultat positif, présenté lors de la tournée des sections.

La Cal et EMC2 jouent l'union

Philippe Mangin, Jean-Paul Marchal, Éric Chrétien et René Bartoli ont dévoilé le logo de Terialis, le 18 juillet, devant la presse. Photo : Jean-Luc Masson

En pleine moisson, la Cal et EMC2 ont annoncé, le 18 juillet, la naissance de leur union de coopératives, destinée à mettre en commun des moyens. Sur le faire-part de Terialis, le nom de baptême de la nouvelle entité, la promesse d'une amélioration des performances au service des adhérents, céréaliers et éleveurs du Grand Est.

La rigueur après un bon résultat

Pascal Viné, délégué général de Coop de France, invité de l'assemblée générale d'EMC2 le 9 décembre, Philippe Mangin, président, et René Bartoli, directeur général d'EMC2. Photo. : Alain Humbert Claude/La Vie agricole de la Meuse

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Si le contexte agricole est particulièrement difficile cette année, l’exercice 2015-2016 s’est avéré fort satisfaisant pour la coopérative EMC2. Le directeur général, René Bartoli, évoque même « une très grande année ».

Bilan d'étape "Lorraine 2025"

Éric Chrétien, directeur général de la Cal, a dressé le bilan d'étape du projet "Lorraine 2025" à l'occasion des assemblées de section 2016. Photo : JL Masson/Le Paysan lorrain

Au beau milieu d’une campagne céréalière problématique, la Coopérative agricole lorraine a présenté les résultats de 2015-2016, campagne marquée par des rendements historiques.