Lorraine

Travaux d'agrandissement à Vézelise

L’assemblée générale du 14 décembre 2021 était la dernière de Walter Michel en tant que président de Probiolor. Photo : A. Legendre/Terroir Est

Si la situation sanitaire a contraint la coopérative à annuler les festivités entourant son assemblée générale, cette dernière a tout de même eu lieu, le 14 décembre. L’occasion de faire le point sur les projets à venir, et notamment l’agrandissement du silo de Vézelise.

Pierre-Yves Simonin élu président

Pierre-Yves Simonin, président de la CAL : « Garantir un prix minimum en cohérence avec le coût de revient sur les exploitations ». Photo : Jean-Luc Masson

Agriculteur à Lupcourt et Bure, Pierre-Yves Simonin prend les rênes de la Coopérative Agricole Lorraine, à l’heure de la révolution qui s’enclenche pour le pôle végétal et le machinisme. Pour lui, la CAL doit se positionner sur la gestion du risque qui devient de plus en plus prégnante sur les exploitations. Rencontre.

Des résultats excellents malgré la crise

Le président de Lorca, Christian Sondag, a annoncé la création de la société Viridis, qui regroupera Prodivert et Lorraine Espaces Verts dont l’activité sera orientée vers les professionnels des espaces verts et les collectivités. Photo : La Moselle Agric

Mardi 7 décembre se tenait l’assemblée générale de Lorca à Saint-Julien-lès-Metz. À cette occasion, les responsables du groupe ont présenté d’excellents résultats pour l’ensemble des activités.

Transformer le pôle végétal et le machinisme

Éric Chrétien (directeur général), Jean-Paul Marchal (président), Jean-Marc Oudot et Bruno Colin (vice-présidents). Photo : Jean-Luc Masson/Le Paysan Lorrain

Le changement de modèle économique nécessaire s’enclenche à la CAL. La transformation va porter sur le pôle végétal et celui du machinisme. Avec une montée en puissance en 2022.

Une plateforme logistique tournée vers l’avenir

Jean-Noël Rivat, directeur opérationnel du groupe, et Bruno Esperto, responsable de la plateforme Lorca’Log, devant le système robotisé Miniload. Photo : A. Legendre/Terroir Est

La coopérative mosellane Lorca a agrandi sa plateforme logistique de Lemud en 2021. 3500 m² viennent compléter les 6500 m² de stockage construits dans les années 1980. Cinquante-cinq magasins du réseau Point Vert en dépendent. Un système robotisé, le miniload, a rejoint le nouveau bâtiment, pour le stockage et le picking des petits objets : plus de cinq mille références sont ainsi stockées sur 45 m de long et 9,8 m de haut.

Une première unité de méthanisation à Landres

L’unité de méthanisation de Landres, d’une capacité de 175 Nm3 de gaz/h a nécessité 7 millions d’euros d’investissement. Photo : Hélène Flamant

En 2018, EMC2, coopérative du Grand Est, décidait d’investir dans la méthanisation. Située à Landres (54), la première unité est entrée en fonctionnement en août 2021.

Lorraine : une récolte décevante

La pluviométrie estivale a retardé et entrecoupé la moisson en Lorraine. Photo : Image'in/Adobe Stock

Si au 15 juin, l’aspect des cultures était prometteur, la pluviométrie des mois de juillet et août a impacté la qualité.

À la recherche de biosolutions efficaces et compétitives

Différents maillons de la filière sont rassemblés dans la chaire Bio4solutions, qui se veut proche du terrain. Photo : Droit Devant

Former aux biosolutions et les développer pourraient être les mots d’ordre de la Chaire Bio4solutions, créée en 2020 sous l’impulsion de l’Ensaia - université de Lorraine. Elle intègre différents maillons de la filière, dans un partenariat public-privé, et s’attelle à la recherche de biosolutions performantes et économiques.

Le Grand Est développe le label Rouge avec Bigard-Socopa-Charal

Alexandre Raguet et Franck Lucas ont signé un partenariat entre Cloé et Bigard Charal Socopa le 7 avril. Photo : Cloé

L’union de coopératives Cloé, pour coopérative lorraine d’élevage, développe le label Rouge et signe un partenariat avec Bigard-Socopa-Charal. Les animaux seront commercialisés dans un premier temps dans une trentaine de magasins Cora. La plus-value pour les éleveurs serait d’environ 80 centimes par kilogramme.

Un chiffre d'affaires en recul de 6 %

Jean-Paul Marchal (à g.) et Éric Chrétien, respectivement président et directeur général de la Cal. CP : JL.Masson/Le Paysan Lorrain

Débouché viande qui se restreint à cause du confinement, diminution des ventes d’appro, progression de la branche machinisme... Le directeur général de la Cal, Éric Chrétien, a résumé les faits marquants de la campagne 2019-2020, à l’occasion des assemblées de section qui se sont déroulées en distanciel.

Un chiffre d'affaires en baisse de 7 %

Arnaud de Maret, directeur général d'EMC2, a pris ses fonctions en mars 2020. CP : JL.Masson/Le Paysan Lorrain

EMC2 enregistre une baisse de la plupart de ses activités, imputée au contexte climatique et à la crise sanitaire. Maîtrise des charges, rigueur de gestion et relance tous azimuts sont au programme pour la nouvelle campagne.

Une capacité de stockage étendue à 144 000 tonnes sur le port de Metz

Six cellules métalliques, d’une capacité de 6750 tonnes chacune, complètent le silo existant. Le groupe Soufflet peut désormais stocker 144 000 tonnes de céréales sur le port de Metz. CP : H.Flamant/Terroir Est.

Implanté sur le port de Metz depuis 1988, le groupe Soufflet consolide encore un peu plus sa présence dans le premier port fluvial céréalier de France avec l’extension de ses silos, qui porte la capacité de stockage à 144 000 tonnes.

EMC2 : des orges d'hiver en souffrance

Les pluies du mois de juin ont permis un bon calibrage des grains. Photo : Pixel6TM

Commencée il y a trois semaines, la récolte des orges d'hiver n'était toujours pas terminée la veille du 14 juillet, sur la zone d'EMC2, conséquence des gros écarts de maturité constatés cette année.

De l’engrais stocké au cœur de la zone Terialis

Le stockage de Neuves-Maisons est dimensionné pour accueillir 3 900 tonnes de solution liquide et 7 500 tonnes d’engrais solide. Il permet d’ensacher 1 500 tonnes à l’abri et 1 500 tonnes en extérieur dans des big bags. CP : DR

Le nouveau site de stockage des engrais de l’union de coopératives Terialis, sorti de terre en bordure de l’eau, sur la Moselle canalisée, irriguera progressivement toute la zone de chalandise de la coopérative agricole Lorraine (Cal) et le sud de celle d’Emc2. Sa montée en puissance opérationnelle va s’effectuer en deux mois.

Réunir les adhérents au cours d’un tour de plaine virtuel

Le service agronomie d'EMC2 réuni pour répondre aux questions des adhérents lors de la diffusion du tour de plaine. CP : DR
Mi-avril, l’équipe agronomie d’EMC2 s’est réunie pour organiser un tour de plaine virtuel. Puisque les conditions sanitaires ne permettent pas les rencontres physiques, la coopérative vient à ses adhérents.