Samuel Carpentier, responsable logistique d’Intercéréales

« Une meilleure connaissance des flux de céréales grâce à Coesio »

« L’objectif est d’avoir un outil disponible en démonstration pour la Seine à l’automne prochain, période de forte activité dans les transports de céréales », explique Samuel Carpentier. Photo : Jacob

Intercéréales a mis en place le programme Coesio (pour : Construire et organiser ensemble un schéma interfilière optimisé) afin de recenser les flux de céréales pouvant être mutualisés entre plusieurs opérateurs, et surtout éviter les retours à vide des trains ou des barges.

Vous devez être un abonné prémium pour pouvoir lire la suite

Déjà abonné, identifiez-vous

Pas encore abonné ? Abonnez-vous