Rencontres de la Nutrition Animale

« Renforcer les capacités d’investissement de nos entreprises »

La Coopération agricole nutrition animale et le Syndicat national des industriels de la nutrition Animale (SNIA) organisaient ce 14 octobre les premières « Rencontres de la nutrition animale ». Photo : Bazaille Consulting
La Coopération agricole nutrition animale et le Syndicat national des industriels de la nutrition Animale (SNIA) organisaient ce 14 octobre les premières « Rencontres de la nutrition animale ». Photo : Bazaille Consulting

La Coopération agricole nutrition animale et le Syndicat national des industriels de la nutrition Animale (SNIA) organisaient ce 14 octobre les premières « Rencontres de la nutrition animale ». Les acteurs de ces filières ont réaffirmé « leur engagement en faveur d’une filière française souveraine, compétitive et responsable, au service d’un élevage durable et d’une alimentation de qualité qui réponde aux attentes de l’ensemble des marchés », résument conjointement le Snia et La Coopération agricole.

Ces deux organisations insistent sur les importants surcoûts de production qui pèsent sur les industriels qui font face à la flambée du prix des matières premières, à l’explosion des coûts logistiques ou encore à l’arrêt de certaines sources d’approvisionnement : « Si l’on veut doter la France d’outils de production et de transformation performants permettant de relocaliser certaines activités et d’améliorer la production, il faut nécessairement que les plans d’investissement publics, français et européens, consacrent une partie des fonds au secteur de la nutrition animale. Le plan France Relance lancé par le Gouvernement y contribue, nous attendons qu’il en soit de même pour le plan France 2030. »

« Face à une conjoncture économique particulièrement inquiétante, nous, coopératives et industries françaises de la nutrition animale, tenons à réaffirmer l’impérieuse nécessité de renforcer les capacités d’investissement de nos entreprises pour répondre à tous les défis. Si l’on veut produire une alimentation de qualité et contribuer à restaurer la souveraineté alimentaire française tout en assurant la durabilité et la compétitivité de notre filière, nous avons besoin d’investir massivement dans la recherche et le développement de solutions innovantes », déclarent d’une seule voix Jean-Luc Cade, président de La Coopération agricole nutrition animale, et François Cholat, président du SNIA.