Réduction des phyto : la recherchée avance sur l’eau ozonée

Dans une démarche de réduction de l’usage des produits phytosanitaires pour la protection des cultures, l’ozone est un candidat sérieux pour se substituer à certains intrants chimiques en agronomie. Mais les technologies de pulvérisation actuelles ne sont pas adaptées : l’utilisation de buses conventionnelles pour la pulvérisation d’eau ozonée conduit systématiquement à une perte de l’ozone dissous dans le liquide lors de sa pulvérisation. Il est donc très difficile, voire impossible, d’appliquer suffisamment d’ozone pour un traitement fongique efficace, les plantes ne recevant qu’une très faible dose d’ozone.

Dans le cadre de la thèse d’Axel Canado au sein de l’école d’ingénieurs de Purpan, un prototype anti-désorption a été développé pour proposer un procédé de pulvérisation limitant la désorption de l’ozone. En parallèle, des études microbiologiques ont été menées pour déterminer l’effet de l’eau ozonée sur le mildiou de la vigne. Les premiers essais in-vitro ont dessiné une efficacité remarquable de l’eau ozonée sur des spores de mildiou dans des conditions très contrôlées. Le dispositif anti-désorption a nettement amélioré les performances de traitement comparé à une pulvérisation d’eau ozonée conventionnelle. A la vue des résultats positifs obtenus sur le mildiou de la vigne, l’eau ozonée a également été confrontée avec succès au mildiou du chou et à l’oïdium de la tomate.

« Nous croyons aux vertus de l'ozone dans le secteur agroalimentaire, la qualité de conservation des fruits et légumes traités à l'ozone étant déjà prouvée. Mais nous avons encore une grande marge de progression dans le développement de cette technologie en plein champ. La réduction des produits phytosanitaires et leur remplacement par l'ozone est une priorité pour les années à venir » explique Frédéric Violleau, directeur de la recherche de l'École d'Ingénieurs de Purpan. Des recherches qui vont être poussées encore plus loin, Axel Canado venant d’être recruté comme Enseignant-Chercheur au sein de l’école