Projet NV2

Le goût du vin s’affine grâce à l’azote

Pour Olivier Demarle, directeur R&D chez Frayssinet, l’enjeu est de « créer des outils adaptables à la profession viticole dans son ensemble ». Photo : O. Demarle / Frayssinet

Et si demain, un OAD existait pour affiner les apports d’azote au vignoble et les compléments azotés au chai, selon le goût du vin souhaité ? C’est là l’un des objectifs du projet NV2, qui devrait aboutir en 2020.

Vous devez être un abonné prémium pour pouvoir lire la suite

Déjà abonné, identifiez-vous

Pas encore abonné ? Abonnez-vous