Plan stratégique 2030 by InVivo

Accompagner la transition agricole et alimentaire

« Notre grand défi est d’investir dans les métiers d’avenir pour continuer à créer de la valeur pour le groupe, les coopératives et les agriculteurs », indique Thierry Blandinières. CP : Géraldine Aresteanu.
« Notre grand défi est d’investir dans les métiers d’avenir pour continuer à créer de la valeur pour le groupe, les coopératives et les agriculteurs », indique Thierry Blandinières. CP : Géraldine Aresteanu.

Le groupe InVivo réalise un chiffre d’affaires de 5,2 milliards d’euros. Le résultat net de l’ensemble consolidé est de 347,7 millions d’euros au 30 juin 2019 (incluant la plus-value de la cession de Neovia).

« Ce chiffre témoigne d’une performance opérationnelle et financière solide, en particulier sur les périmètres Bioline et Retail », indique InVivo.

Les fonds propres du groupe atteignent 1,1 milliard d’euros sur cet exercice. Ils ont plus que doublé en cinq ans. La dette nette au 30 juin 2019 est en situation de trésorerie nette positive à hauteur de - 174,9 millions d’euros, contre un endettement net de + 511,5 millions d’euros au 30 juin 2018.

Cette situation favorable permet à InVivo d’engager une nouvelle phase de croissance. Le groupe a dévoilé son nouveau plan stratégique 2030 by InVivo lors de sa convention le 18 décembre.

« Notre grand défi est d’investir dans les métiers d’avenir pour continuer à créer de la valeur pour le groupe, les coopératives et les agriculteurs, indique Thierry Blandinières, directeur général d’InVivo lors de la conférence de presse du 17 décembre. C’est-à-dire vers une agriculture positive, en phase avec l’environnement et les grands enjeux de la planète : produire plus avec moins d’intrants, en délivrant de l’énergie positive pour le climat. »

L’objectif est de conduire la transition agricole et alimentaire qui s’impose, pour les coopératives, les agriculteurs et les consommateurs. Pour cela, InVivo a déterminé cette année sa raison d’être, a renforcé sa politique RSE, a défini la troisième voie de l’agriculture portée par sa filiale Bioline, et a mis en place un projet digital phare pour les coopératives : la plateforme Aladin.farm.

« Le plan stratégique 2030 by InVivo confirme le virage stratégique pris par le groupe, affirme Thierry Blandinières. Aujourd’hui plus que jamais, nous devons accompagner la transition écologique et technologique de nos activités, pour que la production agricole devienne un levier majeur pour lutter contre le changement climatique. L’agriculture, la viticulture et le jardinage font partie des solutions qui permettront de réduire le réchauffement climatique et d’enrayer le déclin de la biodiversité, grâce à leur impact positif sur le stockage de carbone, à la qualité des sols et à la préservation de la biodiversité. En structurant notre politique RSE et en investissant dans les nouvelles technologies et les innovations, nous apporterons des solutions qui permettront de réaliser ce qui, aujourd’hui, semble impossible. »