NatUp Fibres

Lancement de La French Filature pour une filière lin 100 % français

L’objectif de La French Filature est de produire 250 tonnes de ce fil par an, soit l’équivalent de 1,25 million de chemises, 750 000 pantalons de yoga ou encore 300 000 draps de lit. Photo : Jean-François Lange
L’objectif de La French Filature est de produire 250 tonnes de ce fil par an, soit l’équivalent de 1,25 million de chemises, 750 000 pantalons de yoga ou encore 300 000 draps de lit. Photo : Jean-François Lange

Après plusieurs mois de développement et d'investissements, la branche fibres du groupe NatUp lance La French Filature. L'ouverture de cette filature permet la création d'une filière lin 100 % français, pour l'habillement et le linge de maison, du champ au produit fini.

L’objectif de La French Filature est de produire 250 tonnes de ce fil par an, soit l’équivalent de 1,25 million de chemises, 750 000 pantalons de yoga ou encore 300 000 draps de lit.

« Avec l'ouverture de La French Filature, seul chaînon manquant de cette filière, la chaîne de valeur est désormais maîtrisée de bout en bout, garantissant une traçabilité complète et une optimisation de l’impact environnemental du produit fini, explique Karim Behlouli, directeur général de NatUp Fibres. Fabriquer un fil de lin au mouillé, en maîtrisant localement sa chaîne de production, de la culture de la graine jusqu’au produit fini, permet de nourrir l'écosystème et de satisfaire un nouveau segment du marché : celui de l'habillement et du linge de maison 100 % français. »

Intégrée au site NatUp de Saint-Martin-du-Tilleul dans l’Eure, La French Filature vient compléter les savoir-faire déjà présents dans cette usine, dont le peignage et la préparation de ruban. Pour relocaliser ce savoir-faire, NatUp Fibres a acquis plusieurs machines de filature dernière génération et formé les 29 salariés opérant déjà sur place. Le projet dans son ensemble représente un budget total de 4,4 millions d'euros cofinancé par NatUp, l’État et la Région Normandie.

La French Filature utilise un procédé « au mouillé », ce qui lui permet d'obtenir un fil d'une grande finesse, à partir de longues fibres de lin peignées. Ce fil est particulièrement adapté à l’habillement et au linge de maison.