Les coopératives, acteurs majeurs de la gestion des risques climatiques

Ce jeudi 24 février, les sénateurs ont approuvé en séance publique les conclusions de la Commission mixte paritaire du 16 février dernier sur le projet de loi d'orientation relative à une meilleure diffusion de l'assurance récolte et portant réforme des outils de gestion des risques climatiques en agriculture.

La Coopération Agricole a salué cette décision ainsi que l’évolution du texte en première lecture à l’Assemblée nationale via l’adoption de deux amendements qui permettent aux coopératives agricoles de se doter d'un nouvel outil de gestion des risques.

L’article 5 bis offre en effet la possibilité aux coopératives de constituer une provision comptable qu’elles pourront débloquer en cas d’aléa agricole ou climatique. Autrement dit, les coopératives pourront désormais réserver une part de leur marge opérationnelle les années favorables pour la redistribuer à leurs associés-coopérateurs lors d'années moins fructueuses afin de compenser les pertes et ainsi d’assurer la pérennité des exploitations.