Irrigation en vigne

Réutiliser les eaux usées traitées, une alternative au manque d’eau ?

« 25% des consommateurs interrogés annoncent qu’ils renonceraient à acheter un vin, un fromage ou une salade s’ils savaient qu’il a été produit avec des eaux usées traitées. » Photo : Bondsza/Adobe Stock

Si l’irrigation des vignes par des eaux usées traitées est techniquement possible, l’acceptabilité par le consommateur et la rentabilité de ce type de projets sont deux volets à évaluer. Le projet Sopolo, mené dans l’Hérault, apporte des éléments de réponse.

Vous devez être un abonné prémium pour pouvoir lire la suite

Déjà abonné, identifiez-vous

Pas encore abonné ? Abonnez-vous