Guillaume Nanot, directeur général, Audanis

« La France doit s’orienter sur des marchés de spécialités »

Pour Guillaume Nanot, directeur d'Audanis, l’arrivée potentielle de nouveaux acteurs en distribution agricole est compromise par plusieurs freins majeurs. Photo : Audanis

Distribution bypassée par les « pure players » du Web, agrochimistes à l’affût d’une relation directe avec les agriculteurs, nouveaux acteurs pouvant être tentés par la spéculation des céréales… Face aux diverses « menaces », Guillaume Nanot conseille le déploiement de l’omnicanalité et de partenariats, et le renforcement des filières à forte valeur ajoutée.

Vous devez être un abonné prémium pour pouvoir lire la suite

Déjà abonné, identifiez-vous

Pas encore abonné ? Abonnez-vous