Groupe ESA : + 40% d'élèves ingénieurs d'ici 2020

Arrivé à la rentrée scolaire 2014, Patrick Vincent est le nouveau directeur général du Groupe ESA (École supérieure d’agriculture d’Angers). Il succède ainsi à Luc Albert, en poste par intérim depuis deux ans, qui avait lui-même succédé à Bruno Parmentier, directeur de 2002 à 2011. Ingénieur agronome diplômé d’AgroParisTech, Patrick Vincent, 59 ans, a réalisé le début de sa carrière en recherche aquacole au Japon, pour ensuite travailler 15 ans en R&D sur la protection des plantes auprès d’entreprises multinationales, avant de retourner au Japon pour le montage d’un projet universitaire.

Pour Denis Reymond, président du Groupe ESA, cette nomination doit permettre de concrétiser les ambitions du groupe déjà amorcées, notamment le développement à l’international et le renforcement des liens avec les organisations professionnelles agricoles, les entreprises et coopératives, et la recherche. Si le Groupe ESA, qui fêtera ses 120 ans en 2018, accueille actuellement 2 500 étudiants, dont 1 000 élèves ingénieurs-Masters, 850 BTS-Licences et 650 élèves en enseignement à distance, l’objectif est de passer à 250 élèves ingénieurs diplômés par an d’ici 5 ans, soient 1 200 étudiants en cycle ingénieur, contre les 850 actuels (+ 40%). Cette stratégie vise à répondre aux défis agricoles mondiaux « grâce à une agriculture productive et durable, avec les notions de l’Agriculture écologiquement intensive, l’innovation, et la prise en compte de l’urbanisation croissante », détaille Patrick Vincent. L’enjeu est aussi de gagner en taille, pour assoir la présence du Groupe ESA à l’international, complète Denis Reymond.

Patrick Vincent, nouveau directeur général du Groupe ESA depuis le 1er septembre 2014 (à gauche) aux côtés de Denis Reymond, Président du Groupe ESA.