Fusion des chambres d'agriculture: l'APCA réagit

Alors que la Cour des Comptes demande aux chambres départementales d'agriculture de fusionner, l'APCA réaffirme la nécessité de renforcer son organisation territoriale

Dans son rapport, publié le 8 février 2017, la Cour des Comptes demande aux chambres d'agriculture de fusionner pour limiter les coûts de fonctionnement. Mais l'APCA, dans un communiqué publié le 17 février 2017, rappelle que le réseau des chambres a déjà engagé des démarches pour optimiser et rationaliser leurs moyens au bénéfice de l'accompagnement des agriculteurs. L'instance nationale indique aussi que certaines chambres ont déjà regroupé certaines compétences et que des ingénieurs assurent la même mission sur plusieurs départements

Par ailleurs, le président Claude Cochonneau indique que de nouvelles missions ont été confiées aux Chambres d'agriculture, que l'Etat leur a demandé de reprendre les activités et les personnels des ADASEA sans affecter de moyens supplémentaires. 

L'APCA indique que sa volonté est de structurer son organisation territoriale pour remplir au mieux ses missions. Cette stucuration impliquera dans certains cas des suppressions d'antennes locales et des ouvertures dans d'autres cas "mais toujours dans l'objectif de maintenir une stucturation territoriale optimale", conclut l'organisme consulaire.