FNAMS : multiplier les semences oui, mais pas à n’importe quel prix

Réunis en Conseil d’Administration de la FNAMS le 11 avril 2017, les agriculteurs multiplicateurs de semences ont fait le constat d’un développement important des surfaces pour certains groupes d’espèces. Saluant le dynamisme global de la filière et la volonté des opérateurs de saisir des opportunités de marchés, ils ont cependant indiqué que ce développement ne devait pas se faire au détriment de la rémunération ou de la structuration des réseaux de multiplicateurs.

« La multiplication de semences est une production à risques, nécessitant une approche technique pointue, certains équipements spécifiques et un bon encadrement des productions. Les nouveaux entrants dans ces productions, en recherche légitime de diversification et de valeur ajoutée, doivent être accompagnés et bien avertis des contraintes de ces cultures »

La FNAMS appelle donc les nouveaux multiplicateurs à se rapprocher de leurs fédérations respectives afin d’échanger sur les aspects techniques, économiques et règlementaires des cultures porte graine. Développer les multiplications de semences oui, mais pas à n’importe quel prix.