Ecophyto2:choc de complication pour Coop de France

Si les coopératives agricoles sont "pleinement conscientes" des attentes sociétales fortes auxquelles Ecophyto2 entend répondre et "sont favorables" à l’évolution des pratiques et partagent les objectifs de réduction des risques et d’impact, elles "dénoncent cependant avec force le dogmatisme sous-jacent aux conditions de mise en œuvre" d'Ecophyto 2, indique un communiqué de presse de Coop de France Métiers du grain.

Le dispositif d’expérimentation des CEPP - Certificats d’Economie des Produits Phytosanitaires -, annoncé sans concertation préalable avec les principaux intéressés que sont les distributeurs, est d’une invraisemblable complexité technocratique. Sa mise en œuvre sera coûteuse sans qu’une quelconque évaluation des éventuels bénéfices de la mesure n’ait précédé sa sortie, précise le communiqué.

Ambitions démesurées

Coop de France souligne que les ambitions affichées par le plan sont démesurées et elles pénaliseront la compétitivité de notre agriculture car déconnectées des réalités du terrain, notamment aux vues du temps nécessaire pour l’expérimentation.

« Les coopératives, dans le cadre du respect de la parole donnée par le Premier ministre, restent ouvertes à la discussion pour la nécessaire remise à plat de ce plan. Plus que d’un choc de complication, c’est d’un choc de simplification, écartant toute nouvelle distorsion, dont ont besoin nos entreprises pour continuer à accompagner leurs adhérents dans une agriculture compétitive et durable » a déclaré Christian Pèes, Président de Coop de France métiers du grain.