Campagne 2020-2021

Soufflet enregistre un chiffre d’affaires de 4,617 milliards d’euros

De gauche à droite, Michel Soufflet, président du conseil de surveillance, Jean-Michel Soufflet, président du directoire, Christophe Passelande, directeur général et Grégoire Boyen, directeur général de Soufflet Agriculture. Photo : Groupe Soufflet
De gauche à droite, Michel Soufflet, président du conseil de surveillance, Jean-Michel Soufflet, président du directoire, Christophe Passelande, directeur général et Grégoire Boyen, directeur général de Soufflet Agriculture. Photo : Groupe Soufflet

Le groupe Soufflet vient de dévoiler son rapport d’activité pour l’exercice 2020-2021. Malgré une année perturbée par des conditions météo défavorables, la collecte globale avoisine les cinq millions de tonnes. 

« L’exercice écoulé aura été probablement l’un des plus difficiles depuis longtemps, compte tenu à la fois de la crise sanitaire et de la mauvaise récolte. Les conséquences de ce contexte sur nos résultats sont significatives » : voilà comment Jean-Michel Soufflet, président du directoire du groupe éponyme, résume la campagne passée. 

Sur cet exercice 2020-2021, le groupe Soufflet dégage un chiffre d’affaires de 4,617 milliards d’euros, dont 39 % seulement sont réalisés en France. Ce dernier chiffre reflète l'un des objectifs du groupe qui se concrétise par le rapprochement avec le groupe InVivo. « La crise sanitaire et la croissance de la population mondiale montrent que l’agriculture et l’agroalimentaire sont des valeurs sûres. Voilà pourquoi notre Groupe repose sur des bases solides. Pour en assurer la pérennité, nous avons signé un accord de rapprochement avec le groupe InVivo. Ce projet est destiné à poursuivre le développement du groupe avec l’ambition de contribuer au rayonnement de l’agriculture et de l’agroalimentaire français dans le monde », affirme Michel Soufflet, président du conseil de surveillance. 

Un chiffre d'affaires de 1,787 milliard d'euros pour l'activité agriculture

L’activité agriculture affiche un chiffre d’affaires, sur l’exercice 2020-2021, de 1,787 milliard d’euros pour une collecte de 4,988 millions de tonnes dont 3,527 en France. À noter que dans cette collecte, le bio représente seulement 21 000 t et 230 agriculteurs partenaires. Par ailleurs, 200 000 tonnes ont été collectées en « filières » en 2020. 

Davantage de stockage au port de Metz

Pour stocker ces volumes, le groupe dispose d’une capacité de stockage de 2 685 Mt tonnes. Petite pierre à cet édifice : les travaux d’extension des silos au port de Metz. « Soufflet Agriculture a achevé, en fin de campagne, les travaux d’extension du silo de Metz qui atteint 144 000 tonnes de capacité de stockage. Cet équipement permet au groupe d’augmenter sa collecte sur le bassin lorrain et d’améliorer sa performance commerciale à l’export vers l’Allemagne et le Bénélux », précise Grégoire Boyen, directeur général de Soufflet Agriculture. 

Pour rappel, le groupe compte 245 silos dont 80 sites externes et 165 sites internes, 148 magasins appros dont 15 sur des sites dédiés appros, 75 points de collecte saisonniers, 12 silos à l’étranger, 8 stations de semences, 2 plateformes logistiques en France. De plus, l’activité agriculture dénombre 1 564 salariés dont 623 à l’étranger. 

1,692 milliard d'euros pour l'activité Trading

L’activité purement négoce – la branche Trading de Soufflet – affiche un chiffre d’affaires, pour l’exercice 2020-2021, de 1,692 milliard d’euros avec un volume livré total de 7,49 millions de tonnes dont 4,42 millions de tonnes origine France. 

1 179 salariés pour l'activité malterie

L’activité malterie, quant à elle, établit un chiffre d’affaires de 813 millions d’euros grâce à une capacité de production de malt de 2 360 000 tonnes, dont 813 000 tonnes en France et 1 547 000 tonnes à l’étranger. À noter que cette branche emploie 1 179 salariés dont 902 à l’étranger. 

22,9 millions d'euros de chiffre d'affaires pour l'activité vin

Le secteur vigne et espaces verts, implanté sur l’ensemble de l’Hexagone, dégage un chiffre d’affaires de 81 millions d’euros dont 38,7 millions d’euros pour la vigne (protection des plantes, engrais et palissage). Le vin représente 22,9 millions d’euros de chiffre d’affaires et les espaces verts 14,8 millions d’euros. 

Le rapport annuel 2020-2021 complet est disponible ici, les chiffres clés là.