Boréalis : Bons résultats mais sans les fertilisants

L’autrichien Boréalis, spécialiste des polyoléfines et des produits chimiques de base a enregistré un bénéfice net de 273 millions d’euros pour le troisième trimestre 2017 contre 304 millions d’euros au troisième trimestre 2016. Ses bons résultats s’expliquent par

« l’importante contribution de Borouge et les marges intégrées saines des polyoléfines européenne » selon le communiqué du 3 novembre.

En tout cas, les fertilisants ne dopent pas les résultats.

« Les  conditions du marché des fertilisants resteront difficiles lors du dernier trimestre de l’année » informe le communiqué.

Par ailleurs en partenariat avec Borouge, Boréalis annonce l’arrivée d’une nouvelle famille de plastiques à base de polyoléfines pour le marché mondial du conditionnement sous la marque Anteo™. Selon la firme, ce nouveau produit offre une meilleure intégrité de l’étanchéité et une résistance à la perforation améliorée ainsi que d’importantes propriétés visuelles pour un meilleur impact en rayon.