Baromètre IBMA France

70 % des agriculteurs utilisent des solutions de biocontrôle

70 % des agriculteurs utilisent des solutions de biocontrôle. Photo : adnane/AdobeStock
70 % des agriculteurs utilisent des solutions de biocontrôle. Photo : adnane/AdobeStock

L’IBMA France vient de dévoiler les résultats de son baromètre sur le suivi de l’activité biocontrôle. L’utilisation des solutions de biocontrôle reste en hausse, avec des progressions notables sur les marchés des fongicides et des molluscicides.

En 2021, le marché du biocontrôle, en France s’élève à 274 millions d’euros, soit une augmentation de 164 millions d’euros en cinq ans et une hausse de + 16 % par rapport à 2020. Les solutions de biocontrôle représentent 13 % du marché de la protection des plantes en 2021 (12 % en 2020). D’après l’association, ce chiffre est en cohérence avec l’objectif IBMA France de passer le cap des 30 % d’ici 2030.

L’année passée, tous les marchés n’ont pas connu la même progression. En effet, ce sont les marchés des produits de biocontrôle fongicides et molluscicides qui enregistrent les plus fortes hausses :

  • Part du biocontrôle sur le marché des insecticides : 38 % (37 % en 2020).

  • Marché des molluscicides : 29 % (26 % en 2020).

  • Marché des fongicides : 19,5 % (13 % en 2020).

  • Marché des herbicides : 3 % (3 % en 2020).

« Côté filières agricoles, l’année 2021 a été marquée par une pression moyenne des maladies, la part du biocontrôle sur le marché des fongicides progressant par ailleurs. On peut noter aussi une augmentation de la présence de limaces à l’automne et les solutions de biocontrôle qui progressent sur le marché des molluscicides. En revanche, nous avons connu une moindre pression des insectes ravageurs notamment due aux conditions climatiques. De fait, les ventes des produits de biocontrôle insecticides ont diminué en valeur, même si la part de marché de ce segment s’est consolidée », détaille Céline Barthet, présidente d’IBMA France.

La moitié des agriculteurs pensent se tourner encore plus vers le biocontrôle

Des chiffres qui reflètent les résultats d’une enquête réalisée fin 2021, par AgroParisTech service études, auprès de 350 agriculteurs. Elle révèle que 69 % des agriculteurs disent utiliser des solutions de biocontrôle, toutes cultures et tous modes de production confondus. Ils étaient 44 % dans une enquête équivalente fin 2018. 

Par ailleurs, plus de 50 % des agriculteurs utilisant des solutions de biocontrôle estiment qu’ils en utiliseront encore plus dans les années à venir, et près de trois agriculteurs sur quatre n’en utilisant pas aujourd’hui pensent en utiliser certainement dans le futur (24 %) ou au moins en étudier l’option (49 %).

22 nouvelles substances actives attendues

Les agriculteurs peuvent compter sur les adhérents de l’IBMA pour développer de nouvelles solutions.

« En effet, 22 nouvelles substances actives (12 substances naturelles et 10 micro-organismes) susceptibles d’être approuvées d’ici 2024 pour 8 d’entre elles et d’ici 2028 pour les 14 autres, et 45 nouveaux produits phytopharmaceutiques de biocontrôle », précise l’IBMA.