Avril réduit l'activité de production de biodiesel

Le groupe Avril a présenté, ce 20 avril, dans le cadre d’un Comité central d’entreprise extraordinaire, un projet de réduction temporaire de ses activités d’estérification en France afin de faire face à une situation économique défavorable tout en préservant l’emploi. Le projet prévoit la mise en œuvre, à compter du mois d’août et pour le reste de l’année 2016, d’une réduction des activités d’estérification de Saipol, filiale du groupe Avril. Cinq usines d’estérification de Saipol sont concernées : Bassens (Gironde), Grand-Couronne (Seine Maritime), Le Mériot (Aube), Montoir-de-Bretagne (Loire Atlantique) et Sète (Hérault).

Cette réduction résulte d’éléments conjoncturels, notamment d’une baisse importante des commandes, les projections de ventes de Saipol à début avril 2016 s'élevant à 928 000 tonnes, contre 1,5 million de tonnes en 2015 à la même période. Ce contexte affecte la compétitivité, la rentabilité et les perspectives de développement des activités de Saipol en France, qui enregistre une baisse importante du volume de ses ventes en 2015 et en 2016. « Il rend nécessaire l’adaptation immédiate de la production à la baisse des commandes, afin de préserver la compétitivité et l’avenir des activités de trituration, d’estérification et de vente de biodiesel issu de la filière agricole, et l’emploi qui lui est associé », indique le groupe Avril.