Agro EDI Europe

Harmoniser les échanges de données pour les fertilisants

Marie Beuret (2e en partant de la droite) a présenté les travaux sur l’harmonisation des échanges de données d'Agro EDI Europe et leur mise en application dans un projet au service de la filière fertilisants. Photo : Agro EDI Europe
Marie Beuret (2e en partant de la droite) a présenté les travaux sur l’harmonisation des échanges de données d'Agro EDI Europe et leur mise en application dans un projet au service de la filière fertilisants. Photo : Agro EDI Europe

Ce 23 juin, une centaine de personnes ont participé aux Rencontres d’Agro EDI Europe. L’occasion également de fêter les 30 ans de l’association. La journée a débuté par l’assemblée générale statutaire de l’association. Bruno Prépin a également annoncé son départ.

La matinée fut dédiée à deux thématiques : la réforme de la facture électronique 2024-2026 et l’harmonisation des échanges de données pour les fertilisants. Cyrille Sautereau, du Forum national de la facture électronique, a présenté la réforme et ses impacts. Elle a été suivie d’une présentation par Philippe Marteau, CerFrance Indre et SPEE, d’un projet de plateforme de dématérialisation partenaire pour et au service des entrepreneurs : « Effinum ».

Harmonisation des échanges de données liés aux fertilisants

Pour les fertilisants, c’est une présentation à deux voix par Marie Beuret, en charge des projets et de la communication pour Agro EDI Europe, et François Deltour (Soveea) qui a mis à l’honneur les travaux sur l’harmonisation des échanges de données de l’association et leur mise en application dans un projet au service de la filière fertilisants. La nouvelle version du catalogue produits fertilisants harmonisés par Agro EDI et ses adhérents a été transposée dans la base produits fertilisants dont la nouvelle version des outils est en cours de tests par des opérateurs pilotes. À partir de septembre 2022, le projet sera animé par Agro EDI Europe mais les décisions resteront entre les mains des professionnels.

« Ce projet est ouvert à tous les opérateurs et représentants de la filière afin de construire ensemble une base solide pour l’avenir », rappelle Agro EDI Europe.

L’après-midi était consacré à l’ouverture aux champs des possibles par une intervention de jeunes data scientists de Quant Cube Technology sur la big data et deux applications. L’occasion pour la salle de poser beaucoup de questions et de partager le potentiel et la richesse des données et cas d’usages agricoles.

La journée s’est terminée par la présentation du programme Atlas par Bruno Schultz. Ce programme a pour objectif d’accélérer la transformation numérique des filières industrielles nationales.