AG 2022

Lur Berri : un chiffre d'affaires de 994 M€ pour Labeyrie Fine Foods

Chez Lur Berri, les surfaces de multiplication de semences ont atteint un record historique en 2021 avec 5 250 hectares, soit + 9,2 %. Photo : Lur Berri
Chez Lur Berri, les surfaces de multiplication de semences ont atteint un record historique en 2021 avec 5 250 hectares, soit + 9,2 %. Photo : Lur Berri

Sous la nouvelle direction générale de Frédéric Hialé, depuis le 1er janvier 2022, le groupe coopératif Lur Berri poursuit sa stratégie de création de valeur dans le Sud-Ouest. Le groupe réalise un chiffre d'affaires de 1,361 milliard d'euros dont 0,994 via Labeyrie Fine Foods, son pôle agroalimentaire.

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe Lur Berri est de 1,361 milliard d’euros sur l’exercice 2021-2022.

La grève en automne 2021 à Saint-Geours-de-Maremne et Came, l’influenza aviaire et l’inflation ont pesé sur l’exercice de Labeyrie Fine Foods (LFF). Dans ce contexte inédit, les ventes de LFF ont fait preuve de résilience avec une baisse du chiffre d’affaires limité à - 3 %, totalisant ainsi 994 M€.

« La demande en viande de canards et en foies gras reste forte, et Labeyrie Fine Foods est bien positionné pour proposer une gamme plus large de produits adaptée au marché », souligne le groupe.

Des innovations festives ont été lancées pour permettre aux consommateurs de profiter du foie gras en cette fin d’année 2022, à travers de nouveaux formats pratiques, amusants et savoureux : l’apéritif gourmand, l’apéritif onctueux et creamy dip.

L’activité collecte de céréales continue son développement de productions contractuelles en filières. La filière pois chiches Lur Berri - Labeyrie Fine Foods sous label Agri-Éthique se déploie avec les producteurs de la filiale Cornelis en région toulousaine, pour la fabrication d’houmous de la marque Blini.

Le chiffre d’affaires de l’activité approvisionnement progresse de 42 % avec une augmentation des hectares couverts en semences et un démarrage précoce des ventes de produits de protection des plantes.

5250 ha de multiplication pour Corteva

Pour répondre à la demande croissante de Corteva Agriscience, les surfaces de multiplication de semences ont atteint un nouveau record historique en 2021 avec 5 250 hectares, soit + 9,2 %.

« Les rendements en conventionnel sont légèrement inférieurs aux objectifs, tandis que ceux en agriculture biologique sont significativement supérieurs mais très hétérogènes », précise le groupe.

La marque LBS Seeds a atteint des objectifs de ventes performants : avec 117 900 doses vendues, représentant + 7,7 % en maïs dans un marché baissier de - 3,5 % et + 37 % en tournesol sur un marché haussier de + 30 %, ce qui traduit un développement significatif de parts de marché et d’hectares couverts.

Une nouvelle unité de production d’aliments mash

L’ensemble de la filière ovine continue sa progression avec + 11 % en global et + 15 % en volumes d’agneaux de lait. Les volumes en brebis de réforme et en agneaux lourds se sont stabilisés. Des actions spécifiques telles que des journées techniques ovines sont menées par le service vétérinaire de Lur Berri.

L’activité nutrition animale est en hausse de + 13,3 %, notamment avec le développement des volumes d’aliments en poulets du quotidien, en volailles fermières et en poules pondeuses. Les volumes pour ovins, porcins et en nouveaux débouchés pour palmipèdes continuent leur progression. La nouvelle unité de production d’aliments mash de l’usine Pédefer située à Coarraze a permis de répondre favorablement aux besoins des clients et de leurs exigences et ainsi de développer des volumes d’aliments pour ruminants (ovins et bovins viande).